Artisanat

Processus inchangé depuis 1646

Brink & van Keulen pratique toujours cet artisanat exactement comme autrefois. Des moules originaux de cette époque sont utilisés pour fabriquer les pièces en laiton. La coulée se fait encore de manière traditionnelle : en terre de Bruxelles, un type de sable gras.

Cette opération est suivie d'un meulage, d'un ponçage et d'un polissage à la main jusqu'à ce que chaque pièce ait un brillant éclat doré. Cette méthode traditionnelle permet de produire plus d'une centaine de modèles authentiques dont la portée peut atteindre 250 cm et dont les plus grands peuvent peser plus de 300 kilogrammes.

Ces modèles plus lourds ont acquis une réputation mondiale au cours des 60 dernières années. Dans de nombreux palais, églises et musées, ils sont la pièce maîtresse.

Contactez-nous

 

Voir nos lustres

 

Lustres du 17e siècle

Rembrandt - 367

1.864

Lustres du 19e siècle

Vermeer - 118

4.000

Lustres du 19e siècle

Vermeer - 117

3.333

Lustres du 19e siècle

Vermeer - 116

2.838

Lustres du 19e siècle

Vermeer - 110

2.205

Lustres du 19e siècle

Vermeer - 106

1.419
Acheter maintenant

Coulée et processus de production

Moulages pour chaque élément

Les couronnes en laiton sont composées de plusieurs parties, telles que les bras, la tige et la sphère. Ces pièces séparées sont coulées avec du laiton liquide dans du sable moulé. Pour pouvoir couler dans le sable, il faut des modèles (moules de coulée).

Un type spécial de sable est utilisé pour le moulage, la terre de Bruxelles. La terre de Bruxelles est un mélange de terre grasse et d'argile, également appelé limon jaune ou soufre. Avec un moule de coulée, la forme à couler est pressée dans le sable, qui est contenu dans une boîte de coulée.

Les coffrets de moulage pour les grandes sphères sont d'abord laissés au repos pendant quelques jours afin de sécher le sable de moulage humide. Parfois, des modèles anciens sont copiés, le modèle original étant pressé dans la terre de Bruxelles pour servir de moule. Après avoir placé les caisses inférieure et supérieure l'une sur l'autre, deux poids de 25 kilos chacun sont posés sur les caisses. Ce poids est utilisé pour empêcher les coffrets de gonfler pendant le processus de moulage.

fonte du laiton

Le laiton est utilisé pour le moulage. La composition de cet alliage est de 65% cuivre avec 35% zinc. Le laiton est fourni en "pains". Les pains de laiton sont fondus dans un four à creuset.

Si le laiton est liquide, il doit être versé rapidement. Si la température augmente trop, trop de zinc brûle dans l'alliage.

coulage

Ensuite, à l'aide d'une cuillère en métal, le laiton liquide est récupéré dans le four et versé dans l'ouverture de remplissage de la boîte de coulée.

Ouverture des boîtes de coulée

Après environ 20 minutes, les deux parties du cabinet sont démontées. Le modèle brut, le moulage, est sorti du sable pour refroidir. Il y a encore beaucoup de travail à faire pour que ce moulage soit beau.

Après le moulage, la terre de Bruxelles est ramassée et mélangée à de l'eau. La terre peut ensuite être réutilisée pour la prochaine coulée.

Finition de la coulée

Lorsque les pièces coulées ont refroidi, les becs peuvent être sciés. La fonte brute est alors visible. Ensuite, les bavures sont broyées sur le moulage. Les parties purement rondes de la couronne, comme les parties de la tige,Les parties purement rondes de la couronne, comme les parties de la tige, sont montées sur un tour pour enlever les bavures et la peau de coulée à vue. En raison de ce procédé, les pièces ne sont jamais parfaitement identiques.

Ensuite, les pièces qui ne sont pas faciles à lisser, comme les bras, etc., sont placées dans un tambour rotatif pendant 24 heures. Le tambour est rempli de petites pierres de polissage qui lissent la surface. Dans le cas des grands bras en laiton, les pièces sont soudées ensemble. La méthode de brasage à l'argent est utilisée.

Toutes les parties de la couronne, qui sont prêtes, sont meulées et polies jusqu'à ce que le résultat final soit lisse comme un miroir. Le meulage se fait à l'aide d'une ponceuse à bande. Pour le polissage à la main, on utilise de la graisse de polissage.

Si vous le souhaitez, toutes les parties de la couronne peuvent être vernies individuellement. Toutes les pièces doivent être dégraissées avant le vernissage. Ce vernissage est effectué en recouvrant les différentes parties de vernis. Le vernis utilisé doit être assez souple. Si le vernis est trop dur, la couche de vernis va éclater et l'oxydation peut rapidement se produire.

Montage

Après le vernissage de la couronne, les pièces sont assemblées. L'assemblage des grandes couronnes se fait sur place avant l'accrochage. Les petites couronnes sont assemblées dans l'atelier.
D'abord, le tronc est monté avec la boule de cuivre en bas. Enfin, les bras sont montés sur la couronne ; chacun à un endroit précis de la couronne. Pour ce faire, on utilise des marques identiques sur le bras et l'endroit du tronc où le bras est monté.

Lustres électriques

Les bras des couronnes électriques sont pliés à partir de tubes creux en laiton. Les boucles sont soudées aux bras. Lors de l'assemblage de ces couronnes, le câblage électrique et les éléments d'éclairage sont montés en même temps de manière invisible.

Notre histoire

Brink & Van Keulen 1646

Brink & van Keulen 1646 B.V. Entreprise familiale à l'origine, Brink & van Keulen maintient l'artisanat de la fonderie du 17e siècle en produisant des lustres en laiton de la plus haute qualité. En transmettant un savoir séculaire, Brink & van Keulen joue un rôle important dans la préservation de l'artisanat de la fonderie. Brink & van Keulen est spécialisé dans le domaine de la production, de la restauration, de l'évaluation et de la médiation des lustres traditionnels Néerlandais en laiton.
En savoir plus

Le métier de fondeur du XVIIe siècle

Autres services

Brink En Van Keulen Lustres en cuivre Notre histoire
Saviez-vous que

Lumière fonctionnelle

Depuis des siècles, les bâtiments historiques sont équipés de lustres et de chandeliers muraux. Comme un bel embellissement, mais aussi parce que c'est une source de lumière optimale adaptée à un espace. Chaque partie d'un lustre a sa fonction :

  • La largeur des bras détermine la couronne de lumière
  • Les sphères de cuivre brillantes et les supports de suspension reflètent la lumière
  • Les planchers avec bras assurent une diffusion supplémentaire de la lumière

 

Vous voulez en savoir plus sur la production ?

Laissez-nous vos coordonnées et nous nous ferons un plaisir de vous envoyer de plus amples informations sous forme de brochure.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux